Le tour de la presqu'île de Crozon à pied

Dernière mise à jour : 16 mars

Sur le GR34



"La marche est un voyage à pied qui permet de marcher vers soi et de libérer l'esprit"


Formant une gigantesque croix dans la mer d’Iroise, la presqu’île de Crozon offre un condensé de la Bretagne. C'est un lieu emblématique, naturel et sauvage. Ses paysages alternent de spectaculaires falaises, des landes de bruyères, des eaux turquoises et de douces plages de sable fin ou des criques de galets qui suscitent le rêve et l'évasion.




"Voyager à pied c'est comme s'abandonner au temps."


C'est à 2 que nous avons entrepris le périple du tour de la presqu'île de Crozon. Environ 160km sur le GR34 et GR37 pour finir la boucle. Les nuits se font en camping ou en gîte car le bivouac est interdit sur la presqu'île qui est une réserve naturelle.

Nous étions partis pour environ 7 jours de marche qui se sont transformés en 11 jours, pour les fameux moments de halte où l'on a envie de rester plus longtemps à un endroit, parce qu'on le trouve beau, où parce que le corps demande du repos, où simplement pour le plaisir de s’arrêter et de s'abandonner à l'instant.



La marche rend le voyage plus authentique et surprenant.

Il est bien plus enrichissant et excitant de visiter une région à pied sans en choisir juste les sites sélectionnés par les vitrines touristiques et de se laisser surprendre par la découverte et l’inattendu.

Marcher en sac à dos nous enseigne le minimalisme. Il est important de bien choisir ce que l'on mettra dans le sac qui deviendra notre fardeau de chaque jour.

Lorsque l’on découvre ces espaces rien qu’avec nos pieds, notre détermination et notre patience, l’émotion est décuplée et les paysages sont encore plus beaux.

Je comparais cette marche à des montagnes Russes, ça monte et ça redescend et ça remonte et ça redescend. Ce parcours peut s’avérer plus dur qu’une sortie en montagne avec ses montées longues et régulières. Le dénivelé peut vite devenir important.


JOUR 1 le 17/08/2021 : de Landévennec à Lanvéoc

(1 à 2 sur la carte)



Départ : Église de Landévennec

Arrivée : Lanvéoc Camping Cap Ouest *

Distance : 21,7 km

Dénivelé positif : 656 m

Dénivelé négatif : - 667 m

Altitude max : 82m

Altitude min : 4m

Ravitaillement à Lanvéoc : Une épicerie, une roulotte à pizza bio, un restaurant et un bar associatif, des machines à laver au camping


« La véritable raison qui me fait cheminer n’a de sens qu’en elle-même. Elle s’appelle le plaisir…Je marche par plaisir et j’en profite pour méditer. » Yves Paccalet

Il est environ 9h30 et nous sommes garés sur le parking juste à côté de l'office de tourisme et non loin de l'église.

Le village de Landévennec est très charmant et je vous conseille d'aller visiter son Abbaye.

C'est sous un ciel nuageux que nous commençons la marche le sourire aux lèvres. Nous rattrapons le GR34 en allant vers l'église et son cimetière.

Nous traversons une forêt dans la 1ère partie le long de la mer et du sillon des Anglais.

Puis ensuite le parcours continue en campagne et enfin de nouveau dans la forêt. Nous marchons sur des sentiers, des chemins, des routes. Nous passons devant une tarterie où nous avons pu observer les animaux de la ferme.


J'ai caressé un cochon noir qui avait pas l'air mécontent, et me parlait avec des rrrronn rrrron pour me remercier. Puis avant d'arriver à Lanvéoc nous devons contourner l'école Navale militaire par un chemin en forêt. Le son des avions vient perturber le silence sur le reste du trajet. Cette marche me parait interminable et l'arrivée au camping est un soulagement. Après avoir monté la tente en 10 min, merci MSR, nous allons nous chercher une pizza à la roulotte. Nous finissons cette journée en beauté, pizza bio et un bon verre de vin.


JOUR 2 le 18/08/2021 : de Lanvéoc à Kervian

(2 à 3 sur la carte)


Départ : Lanvéoc Camping Cap Ouest *

Arrivée : Kervian Camping municipal de Kervian *

Distance : 11,5 km

Dénivelé positif : 356 m

Dénivelé négatif : - 334 m

Altitude max : 49 m

Altitude min : 0 m

Ravitaillement sur le parcours à Le Fret : Une épicerie, des restaurants


"La nonchalance apporte à la marche un sens de la disponibilité, où le temps nous retient par une curiosité nouvelle."

Le temps est toujours gris au réveil. Aujourd'hui, nous avons choisi de faire peu de kilomètres pour couper la partie de la pointe des Espagnols jusqu'à Camaret sur mer en 2.

Cela me laisse le temps de faire un peu de yoga sur la plage devant le camping.

Nous commençons la marche à 10h tranquillement. Nous contournons le fort pour rattraper le GR34 en direction du village Le Fret à 4km. Nous y ferons d'ailleurs une petite escale pour le ravitaillement et il y a des tables en bois pour la pause repas. Le village est très charmant avec son petit port. Je vous conseille un petit restaurant crêperie "Le Presbytere" en se dirigeant vers la mer. Photo ci-contre.

En repartant de Le Fret, oh grand bonheur !!! Un bout de ciel bleu et du soleil au Sud. Nous marchons une grande partie sur route et chemin. Lorsque nous arrivons non loin du camping, nous faisons une petite halte sur la plage, avant de retrouver nos compagnons si attachants, je dirais même très collants, les nuages. Ils ne sont jamais loin très longtemps. Ici chaque jour il y a du soleil, 10min par jour. ;)

Le camping n'est pas rempli, nous avons beaucoup de place et les sanitaires juste à côté avec aussi des fils à linge, pratique lorsqu'on a omis d'en prendre. Le soir nous ne tardons pas à manger car il fait vite froid, un peu comme en montagne. A 21h, nous sommes déjà bien au chaud dans les duvets à l'intérieur de la tente.


JOUR 3 le 19/08/2021 : de Kervian à Camaret sur Mer

(3 à 4 sur la carte)


Départ : Kervian Camping municipal de Kervian *

Arrivée : Camaret sur mer Camping municipal

Distance : 21 km

Dénivelé positif : 596 m

Dénivelé négatif : - 584 m

Altitude max : 74 m

Altitude min : 0 m

Ravitaillement à Roscanvel: Une épicerie faisant boulangerie et café

Ravitaillement à Camaret Sur Mer : U Express, le Fournil de Camaret (pain Bio), plein de restaurants, de cafés et magasins



"Marcher, c'est retrouver son instinct primitif, sa place et sa vrai position, son équilibre mental et physique. C'est aller avec soi, sans autre recours que ses jambes et sa tête. Sans autre moteur que celui du cœur, celui du moral."

- Marche et rêve, Jacques Lanzmann -


Au réveil ce matin, la pluie ruisselle sur la tente. Nous démontons vite le camp pour partir, bien équipés pour la pluie. Nous prendrons le petit déjeuner à Roscanvel où il y a une épicerie qui fait aussi café et boulangerie. Après cette petite pause bien apprécié nous continuons en direction de la pointe des Espagnols, qui se situe au Nord de la presqu'île. Je n'ai pas vraiment apprécié cette partie très marqué par la seconde guerre mondiale.



Nous croisons ensuite un ancien char militaire et le parcours jusqu'à Camaret est parsemé de trous d'obus et de blockhaus.





Le soleil apparait enfin et la faim se fait ressentir. Nous nous arrêtons en haut d'une falaise, à l'écart du chemin avec une vue surplombant l'océan. Un goéland vient nous rendre visite et se pose juste à côté de nous. Nous passons le pique nique à l'observer. C'est aussi ce qui fait le charme de la marche, de prendre le temps de savourer chaque instant qui se propose à nous.

La marche commence à me paraitre longue, mes pieds deviennent douloureux.

Nous nous faisons refouler dans le camping où nous devions passer la nuit, car nous n'avons pas le pass. Pareil dans le suivant. Nous prolongeons donc la marche jusqu'au centre de Camaret pour le camping municipal. Ici, il y a beaucoup de monde, nous sommes un peu les uns sur les autres. Mais il nous tarde juste de manger chaud et d'aller dormir.



JOUR 4 le 20/08/2021 Journée Off à Camaret sur mer


"Marcher, c'est prendre le temps de vivre, de regarder, d’ouvrir ses sens à la diversité et de sentir les minutes et les heures glisser sur la peau. Quand le corps accepte sa peine, respiration et mouvement s’allient, libérant ainsi la pensée qui toute entière s’enveloppe du présent."

- Julie Baudin et David Ducoin, Zanskar intime -


Ce matin, c'est au son de la machine à laver que nous buvons notre café, attendant patiemment que le bouton affiche "ouverture porte".

Il faut ensuite utiliser le sèche-linge, car le temps ne permet pas de laisser sécher nos vêtements dehors. Cela va être agréable de pouvoir enfiler du linge propre.

Nous partons ensuite sur le port pour regarder les heures de départ des bateaux pour une balade en mer. Le prochain départ pour les tas de pois, avec vedette Sirène est dans une demi heure. Nous nous empressons d'aller acheter un encas au fournil de Camaret qui fait du très bon pain ainsi que du pain bio.

Nous nous dirigeons ensuite vers le port pour embarquer sur la vedette. Nous avons de la chance car il y a peu de monde à bord. Seul bémol, devoir porter un masque qui nous empêche de respirer librement les embruns de l'océan.



Le bateau s'éloigne du port, pour aller vers les tas de pois, des rochers de pierres qui se dressent hors de l'eau. Nous distinguons la berge au loin et nous pouvons observer le parcours du GR34 sous un autre angle. Le temps est nuageux mais nous avons la chance d'avoir quelques passages de ciel bleu. Nous pouvons observer posés sur les rochers, des cormorans qui prennent le soleil.


A la descente du navire, nous continuons notre périple sur le port de Camaret pour aller flâner le long des épaves qui donnent un charme fou à ce petit port. Nous passons ensuite devant la majestueuse tour Vauban puis visitons la fabuleuse Chapelle Notre-Dame de Rocamadour.



Je m'installe ensuite sur la plage pour la création d'un mandala escargot, fait de galets et d'algues. Nous terminons cette journée avec un plat de moules frites que nous dégustons sur une table de pique-nique dans un parc face à l'océan.

Nous avons loupé les mystérieuses pierres de Lagatjar, un endroit puissant en énergie que je vous conseille vivement.


JOUR 5 le 21/08/2021 De Camaret sur mer à Crozon

(4 à 5 sur la carte)



Départ : Camaret sur mer Camping municipal

Arrivée : Crozon Camping Les Pins ***

Distance : 20,40 km

Dénivelé positif : 595 m

Dénivelé négatif : - 587 m

Altitude max : 64 m

Altitude min : 0 m

Ravitaillement : Nous avons fait le plein à Camaret sur mer pour 2 jours



" Il n'y a pas de chemin vers le bonheur, le bonheur c'est le chemin. "

- Lao Tseu -


Il est 7h du matin, nous sommes réveillé par le son des gouttes de pluie sur la tente . Nous attendons que cela se calme pour vite démonter le camp.

Un petit café, un détour par la boulangerie de Camaret, puis nous rattrapons le GR34 en direction de la pointe du Toulinguet.

Le paysage se cache sous une brume épaisse et humide. Nous décidons de faire une petite halte à l’abri d'un blockhaus pour prendre une collation.

Nous continuons notre marche vers la pointe de Pen-Hir, où nous passerons devant le monument aux Bretons qui est situé face à la mer d'Iroise. Ce mémorial est une croix de Lorraine en granite d´environ 15 m de haut, dédié aux bretons français libres.



Devant nous se dessine une magnifique plage de sable fin : "la plage de Veryac'h". C'est ici que nous ferons notre pause pique-nique. Cette plage nous offre une vue sur la pointe de Pen-Hir et les petits Pois. En avançant vers les falaises, nous trouvons un endroit isolé sans personne aux alentours. Il y a des cavités creusées dans la falaise et l'endroit m'inspire à une petite séance de yoga.



Nous reprenons la marche vers la pointe de Tavelle puis la pointe de Portzen. Le GR34 longe le haut des falaises avec une vue panoramique sur la pointe de Pen-Hir.



Le ciel c'est dégagé pour nous offrir un spectacle haut en couleurs et en paysages avec une mer bleu turquoise. Petite halte sur la plage Goulien, faite de sable fin et longue de 900m ; avant de bifurquer sur le chemin qui nous mène au camping des Pins et rentre dans les terres sur 2km.


JOUR 6 le 22/08/2021 De Crozon à Saint-Hernot

(5 à 6 sur la carte)



Départ : Crozon Camping Les Pins ***

Arrivée : Saint-Hernot Gîte d'étape l'Hermine

Distance : 14,80 km

Dénivelé positif : 455 m

Dénivelé négatif : - 459 m

Altitude max : 64 m

Altitude min : 0 m

Ravitaillement : Aucun


« Le marcheur est celui qui prend son temps et ne laisse pas le temps le prendre »

- David Le Breton -


Chaque soir je me couche le corps endoloris par le poids du sac à dos et chaque matin les douleurs ont disparus. Le corps s'adapte chaque jour et il sait chaque matin qu'il va marcher.

C'est par un ciel bleu, parsemé de nuages que nous démarrons la marche. Les paysages sont chaque jour encore plus beaux que la veille et nous prenons notre temps à contempler, car le temps est le plus grand des trésors.

Alors nous savourons chaque minutes de ces merveilles s'offrant à nos yeux à nous décoller la rétine de ces couleurs intenses et sublimes. Notre parcours sur le GR34 se fait une grande partie en haut des falaises à 64m de haut, nous offrant une vue panoramique.


Sur le chemin des par terres de fleurs , emblématiques de la Bretagne, composés de bruyères et autres fleurs subliment le paysage.

Avant de prendre le chemin vers le gîte, une petite Halte, enfin petite !!! Au moins une heure d'arrêt sur la plage de la Palue pour profiter de la baignade. Argh pas pour moi, elle est trop froide ! Je préfère faire un mandala à base de galets et d'algues appelés haricot de la mer.



A notre arrivée au gîte l'hermine, mon estomac crie famine. Je vois des gâteaux dans une vitrine et je demande une pars de Flan. La serveuse me reprend : "C'est du Far" !!! Un gâteau Breton. Un régal !!!

Nous finissons la journée à régaler nos papilles avec un bon verre de vin et des moules frites maison, en terrasse derrière le gîte, l'endroit rien que pour nous. De bonnes parties de rigolades.

La nuit a été notre pire nuit dans un vrai lit, dévoré par les moustiques. Finalement la tente, on y dort vraiment bien !














JOUR 7 le 23/08/2021 De Saint-Hernot à Morgat par le Cap de la chèvre

(6 à 7 sur la carte)


Départ : Saint-Hernot Gîte d'étape l'Hermine

Arrivée : Morgat Camping les Bruyères

Distance : 19 km

Dénivelé positif : 682 m

Dénivelé négatif : - 712 m

Altitude max : 99 m

Altitude min : 4 m

Ravitaillement à Morgat : UExpress, plusieurs restaurants, bar, boulangerie, pharmacie


« Où le pied ne va pas, le regard s'arrête, l'esprit peut continuer... »

- Victor Hugo -


Je tiens à vous prévenir, qu'en arrivant à la pointe de la chèvre ,vous ne trouverez pas de chèvres. (Rire)

Ce matin là, nous prenons notre petit déjeuner dans l'espace privé du gîte l'hermine, qui contient une cuisine et un petit salon.

Puis nous reprenons le chemin qui nous ramène au GR34, du côté de la plage de la Palue sur la côte Ouest. Les paysages sont de plus en plus beaux constitués de falaises couvertes de Landes rases à bruyères, à 100m au dessus de la mer. Après 9km de marche dans des paysages somptueux, nous arrivons à la pointe de la péninsule où les falaises tombent directement dans la mer. Ici le panorama est vraiment à couper le souffle.



Nous pouvons maintenant apercevoir la pointe du Raz , l'île de sein et la Baie de Douarnenez. Nous continuons notre chemin tout en haut de ces falaises abruptes. Ici la sensation de hauteur et le terrain me rappelle la montagne. Nous cherchons un endroit à l'écart du GR34 pour le pique nique. Nous trouvons un petit sentier assez raide qui descend vers un point de vue exceptionnel. Peut de gens osent s'y aventurer, ni une ni deux il est pour nous.



Et bien sûr comme à chaque pique nique, il y a toujours Ferdinand le goéland qui nous rend visite. C'est un moment intense que de manger ici dans cet endroit suspendu hors du temps, à contempler le spectacle qui s'offre à nos yeux. Vient ensuite le dernier plaisir, vous savez ? Celui de savourer un bon café. Mais lors d'un trek, il arrive des catastrophes, comme celle de ne plus avoir de gaz. (Rire) Au revoir le café !




Après cette pause de pur bonheur, nous reprenons nos pas sur le chemin suspendu en haut des falaises, les yeux et le cœur toujours grands ouvert.

Nous basculons maintenant sur la face Est de la péninsule, plus abritée des vents. Ici les paysages changent de décor, la bruyère laisse place aux ajoncs et aux pinèdes accrochées aux falaises qui tombent à pic dans la mer. Ici la randonnée devient sportive et se fait ressentir dans les mollets ça n'arrête pas de monter et descendre.

Nous arrivons à l'endroit d'un site magnifique, un des plus beaux de Bretagne : la pointe de Saint-Hernot, aussi appelée île Vierge. Ici se cache une plage paradisiaque aux eaux d'un bleu turquoise, dominée par des falaises abruptes sur lesquelles s’accrochent des pins. Malheureusement, suite à des risques d’éboulement, l’accès à la plage est désormais interdit.


Nous arrivons à la plage et le port de Morgat et bientôt la fin de notre longue marche pour cette journée. Nous nous arrêtons à la pharmacie car j'ai d'énormes plaques rouges sur les chevilles, très enflées et très brulantes.

C'est assez douloureux ! Je pense à des chenilles processionnaires. Nous allons ensuite nous réapprovisionner au Uexpress, puis prenons la route vers le camping. Un dernier effort, encore 2km. Notre emplacement de camping est assez isolé des autres mais loin des douches.


JOUR 8 le 24/08/2021 Journée Off à Morgat avec une après midi Kayak



" La marche est souvent guérison, sa puissance réorganisatrice n’a pas d’âge. Elle procure la distance physique et morale propice au retour sur soi, la disponibilité aux événements, le changement de milieu et d’interlocuteurs, et donc l’éloignement des ­routines personnelles, et elle ouvre à un emploi du temps inédit, à des rencontres, selon la volonté de chance du marcheur… "

- David Le Breton -



Location Kayak : Centre Nautique de Crozon Morgat


Ce matin le vent souffle et il ne fait pas aussi beau que la journée d'hier. Nous quittons le camping pour aller à Morgat. Un arrêt par le UExpress pour les piques niques et nous partons chercher notre kayak que nous avions pris le temps de réserver hier soir.



Il est déjà midi, nous récupérons le kayak, les rames, les gilets puis nous rangeons toutes nos affaires dans un bidon étanche.

Tout est près , en route pour la mise à l'eau. Il faut porter le Kayak sur quelques mètres. Aujourd'hui ce n'est pas nos jambes qui vont travailler mais nos bras et nos épaules.

Suite aux conseils du centre nous ne nous dirigerons pas comme nous l'avions prévu vers la plage de la vierge à cause du vent, mais vers la plage de l'Aber. Nous allons parcourir 15km à la force de nos bras.



Nous cherchons à nous synchroniser pour ramer et avançons à une bonne cadence. En une heure après avoir longé la plage de Morgatpuis du Porzic, la pointe des grottes et la pointe du Menhir, nous arrivons à la pointe du Trébéron. C'est là que nous prendrons notre pique nique. Rencontre avec une étoile mais aussi une araignée de mer.



Après le pique nique, nous revenons vers Morgat et décidons d'aller vers la plage de la vierge. Nous rentrons dans quelques grottes qui sont très colorées. Cela m'angoisse un peu au niveau de ma claustrophobie et les sons de l'eau qui tapent sur les parois des rochers et qui entrent en résonance quand la vague vient s'écraser au fond de la grotte.



Nous ramons jusqu'à la grande roche, le vent de face. Ici, cela nous demande 3 fois plus d'effort. Nous nous arrêterons un peu avant la plage de la Vierge car il ne nous reste plus assez de temps pour l'allée retour. Nous décidons de profiter d'une dernière halte sur une jolie petite plage avant de reprendre les rames pour rentrer au port.



JOUR 9 le 25/08/2021 De Morgat à Telgruc sur mer

(7 à 8 sur la carte)



Départ : Morgat Camping les Bruyères

Arrivée : Telgruc sur Mer